Conseils et formation

wfbwcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VV wfbwcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VVwfbwcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S: VVwfbwcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VVwfbwcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VVwfbwcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VVwfbwcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:V Vwfbwcvw

paragraphe justifié kfjHS DIN< LS<DHG<=S:VVwfbw cvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VVwfb wcvw kfjHSDIN< LS< DHG<=S:VVwfb wcvw kfjH SDIN< LS<DHG<=S:VVwfb wc vw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VVwfbwcv w kfjHSDIN< LS<D HG<=S:VVwfbwcvw kfjHS DIN < LS<DH  G<=S :V wfb  wcvw kfjHSDIN< LS<DHG<=S:VV

FORMAT : Inspirée de Tumblr, cette fonctionnalité permet ainsi de dynamiser un blog ou un magazine classique en lui conférant la possibilité d’afficher du contenu de manière différente en fonction du type de format utilisé.

Voici un exemple de cette fonctionnalité (sur un thème qui la supporte) lors de l’affichage d’une page de catégorie. On voit bien ici 3 formats d’article : Vidéo, Galerie, Citation.: https://wpformation.com/article-wordpress/

++ d’ajouter un tool tips, très utile pour de petites définitions (voici le rendu) :

Abréviation

Pour les utiliser, servez-vous de l’éditeur Texte (HTML). Si vous en voulez d’autres, rendez-vous sur le site http://www.codeshttp.com/.

Soignez votre intro,  votre chapô

L’intro va vous aider. Une fois que vous savez ce dont vous allez parler, rédigez votre introduction. Cette dernière doit être l‘extrême concentré de votre futur article. Généralement sur les articles de WP Formation, je place un chapô de 2 à 3 lignes. Le chapô est un texte généralement court, précédant le corps d’un article et dont le but est d’en encourager la lecture, par exemple : en résumant le propos qui va être développé.

Nota : Votre introduction doit donner envie/susciter l’attente et éviter à l’internaute de perdre son temps

Faites le plan

Une fois l’intro écrite, il sera plus simple de poser votre plan ou un plan provisoire. Très souvent, la technique de la pyramide inversé est utilisée. La pyramide inversée est un principe de rédaction qui consiste à aller droit au but : le rédacteur décide de révéler directement l’essentiel de l’information et de traiter les détails plus tard dans le texte. Cette technique est particulièrement bien adaptée au Web. Tenez en compte lors de la préparation de votre plan.

Utilisez un sommaire ou une table des matières

J’adore les sommaires car ils sont bons pour le SEO, bons pour l’expérience utilisateur ! Le sommaire vous fait utiliser des ancres internes dans l’article. Cela permet à votre lecteur de visualiser immédiatement votre plan d’article et d’aller directement à la section de son choix, celle qui l’intéresse.

Ces ancres internes ajoutent du poids SEO et permettent parfois d’obtenir des sitelinks dans les SERPs de Google.

Il est possible de mettre en place un sommaire à l’aide d’un plugin mais vous pouvez très simplement ajouter une table des matières en ajoutant une balise A Name comme ci-dessous. La balise A Name permet de définir une ancre, c’est à dire un emplacement vers lequel pourra pointer un lien hypertexte.

Voici un exemple de balise A Name :

<a name="nom-de-mon-ancre"></a>

Pour la mettre en place, rendez-vous dans l’éditeur version Texte de WordPress, choisissez l’emplacement exact de l’ancre avec le curseur et nommez votre ancre. Quand vous repasserez en mode visuel, cela sera matérialisé par une ancre noire sur fond gris

La longueur de votre article

Puisque l’on parle de longueur et du nombre de mots, la plupart des articles sur le sujet vous conseilleront à minima 300 mots. Je suis assez d’accord avec la notion de minimum ! Cependant, j’ai certains articles de 200 mots qui rankent très bien dans les résultats Google.

 

Le cartouche de Yoast SEO

Nous sommes sous WordPress et ce dernier nous propose heureusement des plugins pour nous aider à mieux positionner nos articles dans les résultats des moteurs de recherche. Parmi la longue liste de plugins spécialisés SEO, je vous recommande Yoast SEO qui propose un cartouche nous permettant de valider si notre article respecte les guidelines SEO de rédaction.

Lorsque vous installez le plugin, ce dernier ajoute des éléments dans votre menu WordPress mais également un cartouche en bas de vos articles, pages, catégories, étiquettes WordPress lorsque vous les éditez.

cartouche SEO YOAST

Ce cartouche affiche plusieurs choses et notamment un aperçu de l’extrait de votre article tel qu’il apparaîtra dans les résultats des moteurs de recherche. Il vous donne une analyse SEO, une analyse de lisibilité, la densité du mot-clé ciblé, etc.

Il propose également un indicateur qualitatif SEO sous forme de pastilles Y (rouge = mauvais, orange = avertissement, vert = OK). Cet indicateur n’est qu’un outil, pas un verdict sans appel. Du reste, cette fonctionnalité est assez décriée au motif qu’elle peut engendrer de la sur-optimisation de la part des débutants.

pastille Yoast

Soignez tout particulièrement votre titre et votre description SEO, au-delà de la position de votre article dans les SERPs, ce sont elles qui inciteront ou pas, l’internaute à cliquer pour aller lire votre contenu.

L’utilisation du plugin Yoast nécessite, à elle seule, un article complet. Aussi pour savoir comment bien configurer et utiliser Yoast SEO, je vous recommande la lecture de notre guide complet et en complément celui sur les articles importants (cornerstones).